4 clés pour apaiser son mental

Mis à jour : oct. 14


LE MENTAL


Qu'il est casse pied celui là à toujours la ramener avec son avis sur tout !

Casse pied c'est bien le terme. En effet, savez vous qu'un des meilleurs moyens pour faire taire le mental, c'est de le faire Terre...Autrement dit, c'est de remettre de la présence dans les pieds.


Voilà donc la première clé pour apaiser le mental :


- L'ANCRAGE

Nous adorons cette expression qui dit que quand on est en prise de tête, il est essentiel de revenir en prise de terre.

En fait il y a un truc chouette avec la tête, c'est qu'elle nous donne parfois l'impression de nous assaillir de pensées alors qu'en vérité, même si elle peut nous en offrir jusqu'à 60 000 par jour, elle est incapable de les amener toutes en même temps. C'est toujours l'une après l'autre. Alors si l'on court-circuite cela en amenant notre attention ailleurs qu'à ce qui se passe dans notre tête, le mental va stopper son blabla infernal.

Peut être qu'au début, il s'agira d'un silence de micro seconde, mais avec l'entraînement, il apprendra à se taire / se terre de plus en plus.

Retour donc dans les pieds qui ramènent, en fait, à l'instant présent, à l'ici et maintenant.

- MÉDITER

Méditer, c'est justement être dans l' instant présent et lorsque nous sommes dans ce moment là, le passé ou encore le futur n'est plus. Le mental n'a donc plus ni à faire son rabat joie ni ses pires plans sur la comètes.

Méditer, ce n'est pas nécessairement se mettre en lotus et faire le vide dans sa tête. Pour nous, méditer, c'est déjà être conscient de ses pensées et se positionner dans le rôle d'être observateur de soi-même. C'est aussi être conscient de ce que l'on est en train de faire : cuisiner, se balader, écouter une émission, dessiner, coudre etc...

Méditer c'est avant tout être dans l'instant et le fait d'accueillir ses pensées, en les observant avec distance permet de les apaiser et de les rendre presque moins féroces.

- RESPIRER

On ne le dira jamais assez, la respiration c'est la base. La respiration, en conscience nous ramène à notre essence et notre présence. Quand on écoute notre souffle, quand on sent notre ventre qui se gonfle et se dégonfle, quand on est en lien avec les sensations du corps, la tête ne peut venir contredire les mouvements de ce dernier. Respirer est un calmant naturel, c'est l'outil de la vie. Une respiration guidée, abdominale est la clé du retour au calme intérieur.

- Le "TA GUEULE"

Bon, alors celui là, on vous l'accorde, il est un peu plus virulent mais enfin, il fonctionne pas mal, faut aussi se l'avouer. Il s'adresse plus spécifiquement aux pensées dévalorisantes, limitantes, les petits et grands saboteurs qui grignotent, quand ils ne s'en gavent pas, notre confiance et notre estime de soi. Pas de pitié pour ce mental là, chaque fois qu'il ramène sa fraise, on lui rabaisse son caquet.

Aller, on ne vous le cache pas, même si on l'aime ce dernier, on vous invite quand même à respirer, vous ancrer, à poser vos racines dans la terre, à accueillir l'instant présent. Il existe de supers méthodes pour cela, notamment la sophrologie, la relation d'aide par le toucher, la bioénergie taoïste, les visualisations...Tout ce que l'on vous propose chez Lézâmso


Alors les Belles Âmes, plantez-vous donc, ici et maintenant, en conscience et en présence. Nous vous accompagnons sur ce chemin là.


Les So de Lézâmso


www.lezamso.com

crédits photos : (c) J-Luc FORTIN