"Être Thérapeute", voilà ce que nous voulions vous dire :


Bien sûr, nous pourrions vous parler de toutes ces années de cheminement, des traumas transcendés, de ces centaines d'heures en séance individuelle de thérapies alternatives, pour accueillir puis suivre nos éveils respectifs…

Nous pourrions tapisser le mur du cabinet des attestations, certificats, brevets et diplômes des différentes pratiques et approches qui ont nourries l'accompagnement que nous vous proposons aujourd'hui…

Nous pourrions vous enseigner, des heures durant, toutes les connaissances médicales, psychocorporelles, énergétiques que l'on a expérimentés…

Nous pourrions passer des heures à vous raconter toutes les visions célestes, les expériences et voyages astraux, les connexions spirituelles, les discutions avec les défunts et les partages avec les êtres de Lumière… Nous pourrions vous montrer les liens que l'on a avec tel ou tel instrument, pierre, pendule, objet sacré… Mais voilà, ce que l'on souhaite vous offrir, c'est nous. Simplement nous.

Il nous aura fallu un peu de temps, car ce n'était pas si simple d'avancer sur le devant de la scène. Parler depuis les coulisses était si confortable. Alors, on se cachait derrière nos diplômes pour poser notre légitimité et on appliquait la distance thérapeutique sur laquelle on nous a tant mis en garde durant nos études. Crainte aussi de l'ego thérapeutique, ou encore l'ego spirituel que l'on rencontre souvent dans ce domaine qui nous anime à présent. Tout cela appartient à un monde qui demande à être lâché. Protocoliser la spiritualité revient à déplacer les codes d'un ancien fonctionnement. Ritualiser la spiritualité revient à reprendre les codes de l'ordre de la croyance.

Ici, nous vous parlons d'intuition, de foi, du souffle de vie. Vous nous faites confiance, vous osez être vous, face à nous, dans vos forces et vos instants difficiles, dans les bas instincts qui vous hantent comme dans les gloires que vous portez. Comment ne pas se fondre dans l'humilité ?

Cela fait partie intégrante de notre mission d'âme : Rester en lien, terre à terre, avec la Mère-Veilleuse qui accueille notre incarnation. Vous savez pourquoi ? Car nous marchons à vos côtés, sans échasses et sans supériorité. C'est cela accompagner. Les dons ne sont pas réservés aux élus. Les capacités sont en chacun. Chacun a en lui le "programme guide" puisque chacun est son propre guide.

Nous ? Nous cheminons à vos côtés, en toute simplicité, vous aidant à voir les possibles s'offrant à vous, et découvrir l'étincelle que vous portez. Pour nous, nos rendez-vous sont des rencontres d'âme à âme avant tout. Nous sommes tous des progressants. Nous avons l'une et l'autre accueilli notre éveil, il y a quelques temps de cela, et nous continuons de l'accueillir jour après jour, parfois avec des résistances, des lourdeurs, des peurs, de l'agacement et parfois avec tant de joie, d'amour et de légèreté, comme chaque être incarné. La spiritualité ne préserve pas des aléas de la vie, elle ouvre sur de nouvelles perspectives, une conscience de la réalité absolue qui n'enlève pas le vécu de la réalité relative. C'est sentir, en son for intérieur, les différentes lois cosmiques qui font de nous des cré'acteurs en puissance. C'est prendre part à sa responsabilité. Observer, dans un premier temps, que ce ne sont pas les situations qui changent mais les réactions que l'on produit face à elles. Et puis, on transforme le Monde en commençant par soi. L'éveil ne se joue pas sur un sprint, c'est le marathon d'une vie (et même plusieurs 😉 ) Nous avons tous une mission, et toutes les missions de vie sont interconnectées entre elles. Quelques soient les méandres sur votre chemin, toutes nos missions vont dans la même direction : s'élever dans l'amour et la lumière (pléonasme pour les guides !).

Rassurez-vous, il n'y a rien d'étonnant à vivre une transformation intérieure en ayant fait le choix de s'incarner en cette période de transition. C'est un pas-sage. C'est pour tout cela, et bien plus encore, que nous avons à cœur de vous accompagner sur votre chemin. Allez, en route les marathoniens 😉


Avec Âmour,


Les So'


(c) Lézâmso

crédits photos : (c) J-Luc FORTIN