Solstice d'hiver - Étoile de Bethléem - Grande Conjonction - Ère du Verseau


Aujourd’hui, nous sommes le 21 décembre 2020. C’est un jour tout particulier. Ce solstice d’hiver, ce moment de bascule subtil où la lumière va reprendre sa place face à la nuit pour s’étendre chaque jour un peu plus.


Moment tout particulier où cette année, les âmes sœurs Saturne et Jupiter se retrouvent pour s’offrir le baiser de Noël…étoile de Bethléem qui se cherchait depuis 400 ans. Le prochain baiser se fera en 2080. Alors saisissons la chance de vivre ce grand instant.


C’est une œuvre d’amour, deux âmes sœurs embrassées qui, ce soir, illumineront les ténèbres, faisant fleurir l’obscurité, pour nous rappeler qu’il y a 2020 ans, les Rois Mages, grands chercheurs, alchimistes sans nul doute, ont trouvé, en ce baiser, leur pierre philosophale, le cristal faisant passer la lumière à travers la matière obscure.


Le Christ et sa naissance. Merveilleuse allégorie … Mère Veilleuse allégresse… Joie de la vie.


Passage. Pas Sage dans l’ère du Verseau où le Haut verse dans le bas, où le Ciel se relie à la Terre.


Ça remue n’est-ce pas ? Ça chamboule, ça bouscule, ça bouge et bouillonne et parfois, cela sans même que la compréhension n’advienne.


En cette période d’entrée dans l’Unité, la fin du grand tunnel sombre de la 4D, le train roule à toute vitesse, et chacun choisit sa direction. Peut-être que certains embarqueront, pendant que d’autres opteront pour le prochain wagon. Certains resteront sur le quai, non pas par abandon mais par choix d’incarnation. Aucune route n’est mauvaise en ce moment de changement car l’âme précieuse…près de cieux, sait ce pourquoi elle est venue en ce temps de r’évolution… Une évolution qui ne manque pas d’air.


Nous sentons le changement, la possible embarcation vers la 5ème dimension. Et voilà que se pose le moment du grand plongeon. L’acceptation, que le choix se fait de soi à soi. Accueillir la liberté de chacun, à rester sur le quai, encore un peu, ou à embarquer à nos côtés. Accueillir le rythme et le respecter. Le sien et celui des gens de nos cœurs qu’il est parfois si difficile de laisser. Blessure d’abandon qui se réactive fortement en cette période. Peur de l’isolement et de la solitude. Angoisse d’un choix qui n’appartient qu’à soi, sans préoccupation de l’autre, dans la confiance absolue que les âmes sauront aller à l’endroit exact qui leur est destiné.


Moment de Lumière dans le noir.


Au tour de chacun, maintenant, de suivre son étoile. Au tour de chacun de trouver sa propre pierre philosophale, ce temps du Christ’al.


N’ayez crainte, le train est sans fin et à tout moment, vous pourrez y monter. Suivez votre rythme, votre propre allure, dans la vitesse du monde.


La matière oppresse…ô presse, l’énergie va vite et pourtant… Pose-toi. Pause toi tel un sage, aligné et immobile, pour faire ce pas. Ce pas sage allant de la matière compacte à la lumière diffuse. L’humanité est en route. Gaïa s’élève, dansant peut-être dans le versement de ses pôles. Verse Haut. Renouvellement de l’air et de l’ère du Verseau.


Comme cela est beau et comme cela fait peur à nos cœurs embrumés d’un égo surpuissant et d’un mental qui souvent ment… Mentalement…


Incarnés dans la chair, retrouvons la valeur de nos peaux, rayonnons au travers de nos pores…de nos peaux en or…


Pour cueillir le soleil dans nos cœurs, ouvrons nos yeux, ce soir, vers le baiser du ciel, l’étoile de Noël… L’étoile de nos ailes…


L’heure est là d’accueillir nos élans et nos ailes encore et en corps. Le moment est là du changement, en chacun de soi, d’abord, pour aller, ensemble, rayonner dans le cristal de notre Humanité.


Doux solstice, douce étoile, doux accueil et belle retrouvaille.


Sentons la reliance à nos cœurs, à nos êtres profonds, à nos âmes qui savent et reconnaissent le moment tant attendu. Celui de la bascule invitant la rencontre, et Sature se rend contre Jupiter et Jupiter se rend contre Saturne pour saluer l’Amour. Accueil de l’alchimie qui transmute le plomb en or. L’or qui n’est pas hors mais bien en … à l’intérieur de l’espace sacré de nos cœurs… lieu spacieux… L’espace des cieux posé dans nos corps… dans nos chaires… Notre incarnation… Et si, alors, à l’or, tout prenait sens ? Le sens de la spirale qui nous amène au cœur de nous pour rayonner au-delà.


Spirale de l’esprit, Spirale du souffle… Spirale de la vie qui fait de chacun et chacune un être qui re’spire… Dans notre essence, nous sommes tous et toutes des êtres spirituels… Déployons nos ailes d’esprit et de souffle pour embrasser à notre tour la lumière de nos présences.


Aujourd'hui 21 décembre 2020, un pas lié à nos incarnations, un pas sage vers notre évolution. Une embrassade scintillante, liant nos parts claires, obscures dans un alignement parfait.


Sentons ce qui vibre de justesse et d’injustice et laissons là ce que nous ne souhaitons plus. Prenons de nous ce qui résonne et accordons nous à la musique du monde… Entre Terre et racines, étoiles et brillances, mémoires et vies anciennes, lumières d’espoirs, égo et mental, acceptons que rien n’est immuable. Ici, dans la grande maison de Gaïa, nous sommes le trait d’Union entre le ciel et la Terre. Embrasser l’un demande d’embrasser l’autre. Aujourd’hui particulièrement, posons-nous la question : Qui suis-je ? Et qui je veux être ? A quelle fréquence je souhaite vibrer ? Qu’est-ce que je souhaite rayonner ?


Nous le pouvons, véritablement, sans plus se mentir sur notre propre vérité. Le temps est là d’oser.


Alors, ensemble prenons une grande inspiration et à notre rythme, cueillons le pas.

Gratitude d’être là, en ce temps suspendu d’un solstice tout particulier.


Avec Âmour,

Les So' de Lézâmso



✨MEDITATION POUR LE SOLSTICE D'HIVER✨ https://youtu.be/_Xhw-QvooIA

Sabbat de Yule 🔥 Etoile de Bethléem🌟

Les énergies sont puissantes en ce moment 💫

➡ Si ce partage vous a inspiré, pensez à le partager 🔄 auprès de votre communauté, à nous laisser un commentaire 🗨 et à mettre un ❤️




(c) Lézâmso